procrastiner
écrire son autobiographie

5 excuses (méga bidon) pour ne pas écrire sa biographie cette année encore

Poursuivons sur notre lancée ! Dans l’article précédent, je vous offrais cinq prétextes de choix pour repousser la tentation d’écrire votre vie. Le projet vous titille encore ?! Voici cinq nouvelles excuses (déjà entendues et fort discutables) pour continuer à procrastiner. Ou vous décider à enfin franchir le cap…

1 – Mes proches me connaissent par cœur, je n’ai aucun secret pour eux

Si seulement c’était possible ! Curieuse comme une chouette, je me demande souvent ce qu’ont bien pu penser et ressentir mes parents ou mes amis lorsque tel ou tel événement s’est produit. Ce qu’ils se racontaient dans leur for intérieur, si leur cœur s’est gonflé de joie ou de peine, si cela les a abasourdis… Mais c’est trop intime, je n’ose pas questionner. Pourtant, j’aimerais bien savoir !

2 – De toute façon, le livre va disparaitre au profit du digital

Ne montrant aucun talent de divination, je ne peux prédire ce qui arrivera. Mais les bibliothèques de nos salons restent bien garnies, non ? Et pour l’instant, il reste plus élégant et plus pérenne de s’offrir un livre plutôt qu’un fichier. Enfin pour ma part, je préfère trouver un bouquin au pied du sapin…

3 – Ça va me prendre beaucoup trop de temps

Janvier, l’heure des bonnes résolutions… Faisons un pari : 4 heures de réflexion et d’écriture par semaine (mais vous pouvez prendre des vacances aussi, bien sûr !) et on en reparle dans moins d’un an… Vous doutez ? Je vous explique dans cet article  quelle organisation mettre en place.

4 – Je suis bien trop jeune / bien trop vieux !

Là, je ne peux pas juger ! Mais la notion du trop tôt / trop tard est toute relative.

On juge généralement qu’il est trop tôt parce qu’il nous reste encore de nombreuses années devant nous. Mais pourquoi ça nous empêcherait de faire un peu de ménage dans le passé ? Écrire sa vie, ce n’est pas forcément graver son testament dans le marbre ! Et vous avez bien le droit de rédiger plusieurs tomes…

Trop tard ? Il vous manque des compétences, un peu d’énergie et certains souvenirs se sont fait la malle ? Demandez de l’aide ! Appuyez-vous sur des proches qui s’y connaissent un peu en traitement de texte, faites appel à des professionnels, comme les biographes, qui vous accompagneront dans la reconquête de vos souvenirs !

5 – Je préfère définitivement ne laisser aucune trace

Agent des renseignements généraux ?! Bandit de grand chemin ?! Nous respectons votre décision… Surtout, n’écrivez rien !

Et vous, quelle est la meilleur excuse que vous ayez trouvée pour ne pas vous y mettre ?

Mais si vous réalisez que ces arguments ne tiennent pas debout, retrouvez ici mes conseils pour bien commencer l’aventure !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *