des vinyles plutôt qu'internet pour écouter de la musique
L'atelier d'écriture

” C’était comment, avant l’Internet ? ” demande ma fille

On a ” fêté ” les 30 ans du Web il y a peu, vous vous souvenez ? On s’en fiche un peu, je suis d’accord avec vous. Mais ce matin-là, tandis que l’animateur radio annonçait l’événement, ma fille m’a demandé : ” Mais vous faisiez comment avant l’internet ?! ” Hmmmm…. C’est à dire ? ” Ben, pour chercher des trucs, regarder des vidéos, enfin tout quoi ! ” Ah, eh bien, on faisait… autrement. (Je sais, c’est vraiment léger, mais à 8h le matin, je ” sèche ” régulièrement sur les interros surprises. )

Devant sa mine circonspecte (elle est intransigeante cette petite – les tyrans de 7 ans, vous connaissez ?!), j’ai promis de lui apporter des réponses plus pertinentes. Et je suis partie me renseigner auprès de mes copains de l’atelier. Parce que moi, j’ai vécu toute ma vie d’adulte avec ce fameux internet. Petite j’avais la télé, un dictionnaire, des livres (oui, vous vous souvenez… j’en ai parlé ici) mais ce qui me passionnait, c’était… le dehors ! Les écrans et les dessins animés ne valaient pas les cabanes qu’on construisait avec les copains et les tours en vélo pour explorer le quartier… Bref !

Pierre a commencé à partager ses souvenirs. (Oui, ce Pierre que vous avez pu lire ici, ! Et puis là, également !)

Retour en 1989…

« Nous sommes en 1989… 

– Pour écrire et échanger des nouvelles avec les enfants, les parents et les amis, nous disposons encore de tout un matériel : encre, plume et porte-plumes, stylo à bille, papier à lettre, cartes postales, cartes de voeux, enveloppes et timbres. 
En cas d’urgence nous pouvons utiliser le télégramme.

– Pour entendre la voix des correspondants nous avons un téléphone ” à cadran ” qui deviendra ” à touches “. À notre disposition, il y a également des cabines téléphoniques à pièces, à jetons et à cartes qui ont fleuri sur tout le territoire.

Les cabines téléphoniques étaient légion !


– Pour chercher des informations, depuis 1980 nous disposons du minitel. Certains petits malins utilisent la version ” rose “… Plus sérieusement, nous compulsons les annuaires, les encyclopédies et les atlas géographiques que les plus curieux ont dans leur bibliothèque personnelle.

– Pour les loisirs, avec l’appareil photos, le cinéma et la télévision en couleurs, nous pouvons utiliser les ” rois des salons “, je veux parler des nouveaux magnétoscopes, avec cassettes vidéo au standard VHS. Nous payons une taxe pour en posséder un. »

Et puis la technologie va tout balayer…

« Mais dans tous ces domaines, le progrès technologique va rendre une grande partie des moyens utilisés ci-dessus, à la fois désuets, obsolètes et périmés. 

Les appareils photos numériques, les mini-ordinateurs, les téléphones 3G, 4G et 5G ont fini d’éclipser nos habitudes anciennes de communication. Cela a mis des années pour se généraliser, un peu comme pour la monnaie avec le passage du franc à l’euro. (Pendant longtemps j’ai effectué la conversion euro/franc [en divisant par 6,55957, rappelez-vous !] pour me rendre compte de la valeur d’une transaction…) »

Et Internet, bouleverser nos habitudes…

« Nous avons fait sans doute partie des derniers réfractaires à l’aide d’Internet. Je ne pensais pas que cela irait si vite…
Nous y avons succombé vers l’année 2010.

Avec un ordinateur portable et la box, nous pouvions désormais nous passer du dictionnaire, de l’atlas et des volumineux dossiers de papier qui ont depuis disparu de nos étagères…

Nous avons pu enregistrer, scanner et garder en mémoire (dans de nouvelles bibliothèques informatisées) les dossiers, et les photos qu’on pouvait désormais éditer nous-mêmes.

À présent, nous n’écrivons (et n’utilisons la Poste) que de manière très anecdotique, pour envoyer les cartes de vœux et d’anniversaire, les cartes postales de vacances.

On préfère utiliser les vidéos, les e-mails et les sms qui, c’est vrai, font gagner une économie et un temps précieux.
On est arrivés dans une époque (un siècle, un nouveau monde) où on privilégie l’immédiateté.

Certains pourront regretter que ces nouveaux moyens quelque peu déshumanisés nous privent de la chaleur du contact vocal de nos correspondants. Dura lex, sed lex… Tous les changements ne sont pas terminés. Je pense qu’ils vont encore s’accélérer avec la mise au point de l’intelligence artificielle et la robotique (maison, véhicules, transports…) »

l'indispensable dictionnaire
Avant Internet, le dictionnaire était roi…

Alors ma fille, tu comprends mieux comment on communiquait, comment on se divertissait, comment on se cultivait ” avant l’Internet ” ? Et puis attends, puisque tu as demandé, quelqu’un va te raconter ce qu’Internet a changé dans ses habitudes épistolaires… Quoi ?! Tu ne sais pas ce que ça veut dire, ” épistolaire ” ? Va chercher toute seule dans le dictionnaire, tu es trop petite pour interroger Google…

Et vous, qu’est-ce qu’Internet a bouleversé dans votre vie ?!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *